keyboard_arrow_left Retour

«Mon corps est à moi!»

Offre de prévention de la violence sexuelle dans un contexte pédagogique

C’est pourquoi il est absolument impératif de développer systématiquement les compétences des enfants et des adolescent·e·s et de proposer des offres de prévention adaptées à chaque âge.

Le programme « Mon corps est à moi! » comprend trois offres pour les écoles, les jardins d’enfants et les crèches.

Créée en 2006 et évaluée à plusieurs reprises, l’offre «Mon corps est à moi!» pour les 7 à 9 ans s’adresse aux enfants du degré primaire ainsi qu’aux enseignant·e·s et aux personnes de référence. Éprouvé, ce parcours-découverte en six étapes enseigne de manière ludique aux écolier·ère·s du degré primaire comment agir de manière auto-efficace, classifier leurs émotions et reconnaître lorsque les limites sont franchies.

Il existe depuis peu une offre complémentaire «Mon corps est à moi!» pour les enfants de 4 à 6 ans. Disponible auprès de Protection de l’enfance Suisse dès 2021, elle comprend des outils pédagogiques à l’attention des jardins d’enfants et des crèches. Protection de l’enfance Suisse propose également une nouvelle exposition intitulée « Love Limits » pour les adolescent·e·s, qui pourra être louée à partir de l’année scolaire 2021/2022.

Ces trois offres se complètent, mais sont indépendantes les unes des autres et peuvent ainsi être utilisées séparément. Le principal objectif des offres pour les enfants n’est pas d’expliquer les risques, mais d’aborder de manière adaptée à l’âge des enfants les plaisirs du corps, de l’amour et de la sexualité.

Prévention de la violence sexuelle

Les messages transmis aux enfants et aux adolescent·e·s reposent sur la Convention des droits de l’enfant de l’ONU et se réfèrent en particulier à l’intégrité corporelle et au droit à l’autodétermination sexuelle. Les enfants et les adolescent·e·s doivent être conscients qu’ils sont les seuls à pouvoir disposer de leur propre corps. Ces offres les aident à comprendre leurs sentiments et les encouragent à les prendre au sérieux. Ils apprennent à faire la différence entre ce qui est agréable et ce qui ne l’est pas, et comment faire pour communiquer leurs ressentis. Ils prennent également conscience qu’ils ont des droits et qu’ils peuvent chercher de l’aide en cas de problème.

Une bonne prévention de la violence sexuelle fait prendre conscience aux enfants de tous âges qu’un mineur victime d’exploitation sexuelle ou de violations des limites n’est jamais responsable. Le travail de prévention auprès des adolescent·e·s aborde de manière ciblée les thèmes des relations, de l’amour et de l’amitié.

La prévention de la violence sexuelle sert aussi à éviter que les enfants et les adolescent·e·s ne deviennent eux aussi des auteur·e·s. Il est fréquent que les jeunes auteur·e·s exercent également d’autres formes de violence et soient exposé·e·s à la violence à la maison. Les expériences néfastes vécues en tant que victime exposée à la violence et aux agressions constituent un risque de devenir soi-même auteur·e de violences. Les offres de prévention protègent aussi dans la mesure où elles brisent de tels cercles vicieux.

Les groupes cibles

Même si ces offres de prévention de la violence sexuelle sont destinées aux enfants, elles nécessitent impérativement l’implication des adultes. C’est pourquoi les trois offres du programme «Mon corps est à moi!» proposent des réunions d’information pour les responsables légaux et le personnel éducatif. Ils doivent non seulement être sensibilisés à la thématique, mais également être incités à aborder activement les questions de violation des limites et d’exploitation des enfants. Des études montrent que les parents et les responsables légaux se font souvent de fausses idées ou ont des connaissances incomplètes sur le sujet de l’exploitation sexuelle et souhaitent en fait trouver du soutien auprès des jardins d’enfants et des écoles. Il faut «une culture de l’acceptation, de l’action et de la protection». Il est demandé aux institutions d’élaborer des lignes directrices et des processus au niveau de la culture organisationnelle. Au bout du compte, seuls les adultes sont en mesure d’empêcher les agressions.

Les offres expliquent aux personnes de référence adultes que les enfants et les adolescent·e·s ont des droits et notamment sur le plan sexuel. Une éducation sexuelle adaptée à l’âge des enfants est un élément essentiel de la prévention de la violence sexuelle et favorise l’autodétermination. L’amour et l’amitié ainsi que la découverte de la sexualité – tel est le message – sont des expériences importantes au cours du développement individuel de chacun. Les personnes de référence doivent être aimantes et ouvertes. Elles doivent accepter des limites et satisfaire les besoins individuels des enfants et des adolescent·e·s. Les personnes de référence ne sont pas censées se charger seules de l’éducation sexuelle et du développement des compétences des enfants, elles peuvent trouver de l’aide auprès des professionnels, des services spécialisés et dans la littérature spécialisée.

« Mon corps est à moi ! », de 7 à 9 ans

Offre de prévention pour les enfants du degré primaire

« Mon corps est à moi ! », de 4 à 6 ans

Offre de prévention pour les enfants en maternelle

« Mon corps est à moi ! », de 14 à 16 ans « Love Limits »

Offre de prévention pour les adolescent·e·s

Danica Zurbriggen
Collaboratrice scientifique domaine Programmes
Téléphone +41 31 384 29 11
danica.zurbriggen@kinderschutz.ch

Danica Zurbriggen
shopping_cart
Voir le panier
0