keyboard_arrow_left Retour

« Mon corps est à moi ! », de 4 à 6 ans

Offre de prévention pour les enfants en maternelle

L’image fourmille de détails et contient des scènes qui illustrent les messages de prévention de l’offre «Mon corps est à moi!» pour les enfants de 4 à 6 ans. Elle est utilisée par le personnel éducatif en classe ou dans le cadre de séquences guidées.

L’offre «Mon corps est à moi!» pour les enfants de 4 à 6 ans comprend du matériel pédagogique pour les jardins d’enfants et les crèches, une formation continue pour le personnel éducatif et une soirée d’information à l’attention des parents et des responsables légaux. 

Développer l’auto-efficacité

L’offre de prévention repose sur le concept de l’auto-efficacité. Elle vise à promouvoir les compétences socio-émotionnelles ainsi que les capacités de communication et d’expression orales. Dans ce contexte, il faut disposer de connaissances de base et maîtriser le vocabulaire relatif au corps et aux émotions. Cette offre n’aborde pas explicitement le thème de la violence sexuelle, ce qui perturberait les enfants, et ne propose pas non plus d’information générale sur la sexualité. De fait, elle donne aux parents des indications utiles sur ce que pourraient être une information et une éducation sexuelles parentales adéquates et leur permet aussi de découvrir des outils adaptés tels que des livres d’images au contenu pédagogique instructif.

Approche-cadre: l’implication d’adultes

Prévenir la violence sexuelle envers les enfants relève de la responsabilité des adultes. Pour protéger efficacement les enfants, il est primordial que les adultes disposent d’un niveau de connaissance suffisant et que le personnel éducatif soit qualifié (par ex. enseignants, travailleurs sociaux en milieu scolaire, personnel d’encadrement).
Cette offre s’adresse à trois groupes cibles: 
  • aux enfants de 4 à 6 ans
  • aux parents et aux responsables légaux 
  • au personnel éducatif: enseignants, travailleurs sociaux en milieu scolaire et personnel encadrant
Les messages de prévention de «Mon corps est à moi!» pour les 4 à 6 ans correspondent à ceux de l’offre «Mon corps est à moi!» pour les 7 à 9 ans, mais sont réduits au nombre de quatre. Ces messages sont abordés en classe, en fonction de l’âge et du stade de développement des enfants et lors de la soirée d’information à l’attention des parents, des responsables légaux et des professionnels. 
Les messages de prévention sont les suivants:
  • Mon corps est à moi! 
  • Tous les sentiments sont justes et importants.
  • J’ai le droit de dire non!
  • Je suis courageux, je vais chercher de l’aide!

Groupe cible des enfants: image et activités pédagogiques pour développer l’auto-efficacité

Les quatre messages de prévention sont communiqués aux enfants dans des unités pédagogiques distinctes. Chacune d’entre elles comprend une image qui fourmille de détails et renferme des scènes identifiables. Le dossier pédagogique propose aux enseignants des suggestions pour travailler avec l’image et des thèmes d’activités permettant d’approfondir les messages de prévention avec les enfants. Différents outils pédagogiques sont disponibles selon le temps consacré à ce sujet, le niveau de développement et les conditions d’apprentissage des enfants. L’objectif est de permettre aux enfants de développer leurs compétences de manière ludique, à l’aide d’une approche positive.

Il est recommandé de prévoir quatre à huit semaines pour réaliser l’ensemble du programme afin de pouvoir consacrer une à deux semaines à chaque message de prévention. Mettre le matériel ludique et pédagogique à la disposition des enfants, dans une caisse dans la salle d’activités par exemple, peut les inciter à s’intéresser au contenu de manière spontanée, en dehors des temps de jeu.
Chaque unité comprend un objectif et des contenus, des activités et du matériel pédagogique ainsi qu’un dossier pédagogique. Celui-ci est disponible aussi bien sous forme numérique que sur support papier. 

Groupe cible des parents et des responsables légaux

Les détails de l’offre de prévention sont communiqués aux parents et aux responsables légaux dans le cadre d’une soirée d’information qui les sensibilise également au thème. La réunion se déroule avant la mise en place des unités pédagogiques au jardin d’enfants ou à la crèche. L’organisation suit les messages de prévention. 

Thèmes de la soirée: 

  • Les unités pédagogiques sont présentées afin que les parents et les représentants légaux puissent se faire une idée des contenus et des activités proposés.
  • Le concept d’auto-efficacité et de résilience est expliqué aux parents et aux responsables légaux ainsi que la manière d’aider les enfants à développer ces compétences. 
  • Sont communiqués aux parents des conseils sur ce que pourraient être une information et une éducation sexuelles parentales adéquates et le rôle essentiel qu’elles jouent en matière de prévention de la violence sexuelle. Des outils et du matériel comme des livres d’images adaptés leur sont présentés dans ce but.
  • Sont également proposées aux parents des informations sur les causes et les conséquences de la violence sexuelle, sur les enfants affectés et sur les droits de l’enfant, sur les auteur.e.s et leurs stratégies ainsi que sur les centres de consultation et les services d’assistance. 

Groupe cible du personnel éducatif

Une formation continue d’une journée permet au personnel éducatif d’acquérir les compétences nécessaires pour mettre en place l’offre de prévention au sein de son établissement. 
Une demi-journée de formation continue est consacrée à la spécialisation dans le domaine particulier de la prévention de la violence sexuelle. Les messages de prévention et les objectifs pédagogiques des professionnels sont, là aussi, au cœur de la démarche.
Au cours de la deuxième demi-journée, le personnel éducatif est formé à la mise en œuvre méthodique et didactique de l’offre de prévention dans les jardins d’enfants, les écoles avec structures de jour ou les crèches. 
Cette formation comprend la mise en réseau avec des services spécialisés régionaux et se déroule sous la direction de professionnels formés spécialement. 

Concept de protection et code de conduite

Dans la mesure où cela n’a pas encore été fait, il est recommandé aux écoles, aux écoles avec structures de jour ou aux crèches d’élaborer des lignes directrices et des processus de prévention de la violence sexuelle au niveau de la culture organisationnelle (concept de protection et/ou code de conduite). Cela est également recommandé dans le cadre de la formation continue qui encourage aussi à poursuivre le travail sur ce thème. 

Danica Zurbriggen
Collaboratrice scientifique domaine Programmes
Téléphone +41 31 384 29 11
danica.zurbriggen@kinderschutz.ch

Danica Zurbriggen
shopping_cart
Voir le panier
0