Dépistage d’une mise en danger du bien de l’enfant

La négligence tout comme la violence psychique, physique ou sexuelle peuvent affecter massivement le développement de l’enfant et avoir de graves conséquences. Or, les professionnels sensibilisés peuvent repérer dès un stade précoce les enfants dont le bien est menacé. Ceci permet de mettre en place à temps les mesures de protection et de soutien nécessaires.

Au cours de leurs premières années de vie surtout, les enfants sont particulièrement dépendants des adultes qui s’occupent d’eux. Ce sont ces personnes qui ont pour tâche de leur assurer sécurité et protection et de satisfaire leurs besoins essentiels. En général, cela se passe bien, même si les parents de jeunes enfants sont confrontés régulièrement à des situations stressantes. Mais certaines formes de négligence peuvent, tout comme la violence psychologique, physique ou sexuelle, porter atteinte au bien de l’enfant de manière à entraîner des conséquences graves.

Pour que les situations de danger soient repérées à temps et que des mesures de protection et de soutien puissent être mises en place, les professionnels qui sont en contact avec les enfants et/ou leurs parents jouent un rôle important. Afin que ces professionnels soient en mesure d’évaluer les facteurs de risque et de favoriser les facteurs de protection, ils doivent être sensibilisés à la problématique. Mais ils doivent aussi avoir à disposition les informations appropriées afin de repérer les signes d’une possible mise en danger du bien de l’enfant et d’entreprendre les démarches adaptées à la situation dans le cadre de leurs possibilités.

C’est la raison pour laquelle Protection de l’enfance Suisse a publié trois mémentos relatifs au dépistage de la mise en danger de l’enfant et de la maltraitance. Ces brochures s’adressent aux professionnels dans différentes catégories de professions. Elles abordent la question du bien de l’enfant et sa mise en danger. Elles indiquent en particulier, pour les différentes catégories de professions, de quelle manière les facteurs de risque peuvent être évalués et comment il est possible de repérer une mise en danger du bien de l’enfant. Ces mémentos offrent également des instructions pratiques sur la façon d’agir. Ils décrivent les mesures au sein de l’activité professionnelle, la possibilité de recourir aux services spécialisés et la façon de transmettre l’avis de mise en danger à l’APEA.

Ces trois mémentos sont actuellement en cours de révision.