keyboard_arrow_left Retour

Les formes de violence dans l’éducation

Il existe différentes formes de violence telles que la violence physique, la violence psychique, la violence sexualisée et la négligence.

La définition de la violence dans l’éducation dépend de nombreux facteurs et notamment des valeurs relayées par les familles et la société ainsi que des normes culturelles et du cadre légal du pays.

Rien d’étonnant à ce que le terme de «violence dans l’éducation» englobe autant de points de vue et de définitions.

Nous classons la violence dans l’éducation en quatre catégories:

Violence physique

Selon l’étude de Schöbi et al. (2020) commandée par Protection de l’enfance Suisse, une violence corporelle ou physique est une agression ou une atteinte physique et psychique ou tout acte visant à compromettre l’intégrité physique d’un enfant. Les actes de violence sont notamment:

  • Battre de manière générale
  • Secouer (les bébés et les tout-petits)
  • Bousculer
  • Donner des coups de pied
  • Donner des coups de poing
  • Frapper avec des objets
  • Tirer les cheveux
  • Battre avec les poings ou des objets
  • Taper la tête contre les murs
  • Infliger des brûlures (par ex. avec des cigarettes)
  • Étrangler

Malheureusement, en Suisse, certaines formes de violence physique sont encore tolérées par la société et considérées comme une «méthode d’éducation normale». Gifler, donner une tape sur les fesses, mais aussi secouer, bousculer, ceinturer, tirer les oreilles/les cheveux, donner une douche froide et pincer sont autant d’actes tolérés.

Les maltraitances physiques lourdes laissent souvent des traces visibles comme des fractures, des brûlures, des coupures, des estafilades, des hématomes ou des hémorragies internes. Ces violences ont souvent des conséquences qui nécessitent l’intervention d'un médecin et ne sont généralement pas acceptées par la société.

Violence psychique

Selon Schöbi et al. (2020), la violence psychique est plus difficile à définir que la violence physique parce qu’elle est moins visible. Pourtant, elle aussi peut avoir, surtout lorsqu’elle se produit régulièrement, des conséquences à long terme sur la vie de l’enfant. La violence psychique sur enfants se manifeste généralement sous la forme de remarques, d'agressions verbales ou de gestes non verbaux comme par exemple:

  • Menacer
  • Humilier
  • Dévaloriser
  • Mépriser
  • Repousser
  • Faire peur
  • Se moquer
  • Ne pas témoigner d’amour

Être exposé à la violence psychique domestique fait partie de cette catégorie de violence parce que ce contexte affecte les enfants même si la violence ne leur est pas directement adressée.

Négligences

Il y a négligence lorsque les besoins fondamentaux de l’enfant tels que les soins, la nourriture et l’affection sont, sciemment ou inconsciemment, négligés.

Ne pas satisfaire ces besoins élémentaires sur une longue durée peut avoir de graves conséquences sur le développement psychique, intellectuel et physique de l’enfant. On considère qu'il y a négligence lorsque les enfants ne sont pas ou peu nourris, soignés, stimulés, suivis d’un point de vue médical, surveillés ou protégés des dangers. Plus l’enfant est jeune, plus le risque de dommages physiques et psychiques importants est élevé. De la même façon, plus l’enfant est jeune, plus le risque de décès ou de conséquences potentiellement mortelles est élevé.

Les négligences touchent toutes les couches de la société. Elles résultent souvent de soucis financiers, de problèmes de couple ou d’une expérience de maltraitance vécue par l’adulte pendant son enfance. Le stress et la fatigue peuvent rapidement entraîner un comportement apathique qui conduira à la négligence de l’enfant. Les deux formes de négligence, corporelle et émotionnelle/psychique, se produisent généralement de concert.

Violence sexuelle sur enfant

La violence sexuelle désigne tout acte sexuel avec ou sans contact physique qu’une personne, qui abuse de son autorité, impose à une autre personne.

La violence sexuelle sur enfant commence souvent par des gestes sexualisés qui tôt ou tard débouchent sur des actes sexuels. Cette violence peut perdurer jusqu’à l’âge adulte. La violence sexuelle sur enfant est un acte de maltraitance puni par la loi! Des informations complémentaires se trouvent sur la page consacrée à ce thème. 

Matériel & Téléchargements

Protection de l’enfance Suisse met à votre disposition toutes les informations importantes et le matériel nécessaire sur ce thème. Nous nous tenons à votre entière disposition pour répondre à vos questions: info@kinderschutz.ch

Programmes de prévention et cours

Vous souhaitez aborder ce thème dans le cadre de votre quotidien professionnel? Nos programmes et cours qui ont fait leurs preuves sont disponibles ici. Nous restons à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire ou conseil individuel: info@kinderschutz.ch

Prises de position politiques

Protection de l’enfance Suisse prend part au processus législatif et participe aux débats de société. L’accent est mis sur les thèmes actuellement priorisés par la fondation.

L’engagement de Protection de l’enfance Suisse

Protection de l’enfance Suisse dénonce le non-respect des droits de l’enfant et exige l’application systématique de la CDE-ONU en Suisse. La fondation participe aux débats, s’engage activement en faveur de la protection des enfants et demande aux responsables politiques des structures adaptées aux enfants et aux familles.

Linda Steiner
Collaboratrice scientifique
Téléphone +41 31 384 29 03
linda.steiner@kinderschutz.ch

Linda Steiner

Danica Zurbriggen
Collaboratrice scientifique domaine Programmes
Téléphone +41 31 384 29 11
danica.zurbriggen@kinderschutz.ch

Danica Zurbriggen
shopping_cart
Voir le panier
0