keyboard_arrow_left Retour

Prévention contre la violence sexuelle dans le domaine des loisirs

Les organisations et les associations de loisirs permettent aux enfants et aux jeunes de développer leurs capacités sportives ou créatives. Les enfants s’y font des amis et y trouvent des modèles. Une gestion vigilante et une tolérance zéro vis-à-vis des agressions sexuelles protègent non seulement les enfants, mais aussi les associations et les organisations.

Des enfants font du sport, jouent d’un instrument de musique, appartiennent à des groupes de jeunes ou des paroisses et profitent des offres culturelles. En Suisse, deux tiers des 10 - 14 ans sont inscrits dans une association sportive ou une organisation de jeunes. Pratiquer des activités de loisirs avec d’autres enfants est essentiel au développement et à l’épanouissement personnels. Les activités variées favorisent le vivre ensemble dans des contextes divers et ont un effet intégrateur.

Nombre de personnes s’investissent bénévolement et volontairement dans une association et réalisent un précieux travail en faveur des enfants, des jeunes et de la société dans son ensemble. Malheureusement, dans le domaine des loisirs aussi, il arrive que la proximité et la relation qui existe entre les enfants ou entre les enfants et les responsables soient exploitées à des fins personnelles et délictueuses.

Les facteurs de risque dans le domaine des loisirs

Dans le domaine des loisirs, les enfants et les jeunes entretiennent souvent des liens étroits avec les responsables. Il est fréquent qu’ils se trouvent dans une certaine relation de dépendance. De telles relations sont malheureusement aussi un terreau propice aux formes d’agressions, de violations de limites et d’abus de pouvoir de toutes sortes. Des structures hiérarchiques ou une culture qui encourage la concurrence et la compétition, qui est dogmatique ou tolère et tabouise la violence ou toute autre forme de discrimination, peuvent contribuer à des abus de pouvoir.

Dans le domaine des loisirs organisés, le risque d’abus est présent dans des situations aussi variées que les vestiaires, les hébergements en camps de vacances ou les entrainements individuels. Il est difficile pour les enfants et les jeunes de se défendre. Malheureusement, les adultes non plus ne s’expriment pas souvent ouvertement lorsque l’attitude d’une personne en charge d’enfants les dérange ou les inquiète.

Discuter ensemble et au sein des organisations des situations à risque et définir des règles claires concernant la proximité et la distance à adopter est primordial pour entraver davantage encore les potentielles agressions. Disposer de règles claires permet en outre aux responsables de mieux se prémunir contre les fausses accusations.

Le bénévolat dans le cadre de la prévention contre la violence sexuelle

Dans le domaine des loisirs, les règlements contraignants en matière de prévention contre les abus et de protection des enfants font cruellement défaut. Le degré d’engagement d’une association ou d’une organisation et la pertinence des mesures prises dépendent souvent des valeurs et de l’investissement personnel de personnes individuelles.

On ne peut pas attendre de membres bénévoles de comités de direction qu’ils aient systématiquement conscience du problème de la violence sexuelle. Tous les animateurs n’appréhendent pas non plus correctement le rôle qui leur incombe dans le cadre de l’encadrement d’enfants. C’est pourquoi une tolérance zéro vis-à-vis de la violence sexuelle ne va pas forcément de soi.

Savoir ce qu’est un abus sexuel et ce que cela signifie pour les personnes touchées constitue la base d’un travail de prévention actif. Il est important que les membres des associations ou que les bénévoles d’une organisation connaissent la différence entre la violation de limites et un délit ainsi que les stratégies des auteur·e·s de violence adultes. Par ailleurs, les adultes doivent être sûrs de la responsabilité qui leur incombe à l’égard des enfants et des jeunes dans le cadre de leur fonction et de la manière dont ils peuvent agir efficacement en cas d’événements dérangeants, de suspicions ou de soupçons concrets.

Une prévention efficace demande des connaissances ainsi que des responsabilités, des règles, des procédures et des structures claires (comme des bureaux d’accueil et de signalement internes). La mise en œuvre de telles mesures échoue malheureusement souvent par manque de moyens. Une étude réalisée en Allemagne montre que les associations dont le personnel de direction est rémunéré considèrent la prévention contre la violence sexualisée plus souvent comme un sujet clé et s’engagent plus activement que les associations sans personnel rémunéré.

Des concepts de protection clairs pour une meilleure orientation

La prévention contre toutes formes de violence est toujours une tâche de direction et fait partie de l’assurance qualité d’une organisation. Des concepts de protection élaborés en interne donnent un cadre et une orientation. Ils définissent les règles de gestion et les procédures de signalement des violations de limites, des situations de grooming ou des soupçons de délits.
Des lignes directrices permettant l’élaboration de tels concepts ont été définies dans le cadre du réseau «Prévention contre la violence sexuelle dans le domaine des loisirs». Ces lignes directrices forment un cadre d’orientation et de réflexion commun et fixent les principes fondamentaux et les messages-clés dans les six domaines suivants :

  • Gestion des connaissances
  • Gestion du personnel
  • Gestion du risque
  • Gestion du signalement
  • Gestion de crise
  • Gestion des participations

Vous trouverez de plus amples informations dans les lignes directrices sur la prévention contre la violence sexuelle dans le domaine des loisirs.

En Suisse, différents services spécialisés proposent des prestations de conseil ou d’accompagnement pour le développement de telles compétences. Ils transmettent les connaissances nécessaires aux membres de la direction, aux animateurs d’organisations de loisirs ainsi qu’aux bénévoles qui encadrent, entraînent ou instruisent les enfants. Les organisations telles que ESPAS (FR-CH), Limita (DE-CH) ou ASPI (IT-CH) disposent de connaissances approfondies sur les structures, les défis et les compétences requises.

Important : la participation des enfants, des jeunes et de leurs parents

Une prévention efficace s’adresse directement aux enfants et aux jeunes ainsi qu’à leurs parents. Informer les enfants et les jeunes des règles de comportement et des mesures de prévention permet de les sensibiliser davantage au thème de la proximité et de la distance. Savoir qu’il y a des interlocuteurs précis en cas de violence sexuelle et les connaître diminue les hésitations à signaler les situations ou événements dérangeants.
Plusieurs organisations de prévention proposent aux écoles et aux institutions des offres de prévention pour renforcer les stratégies de défense des enfants et des jeunes. Les différentes offres permettent de discuter sur place de thèmes tels que la proximité, la distance, les limites et la sexualité avec les enfants et les jeunes et de leur transmettre les connaissances nécessaires. Ces discussions sont animées par des spécialistes externes ou par des animateur·trice·s internes formé·e·s.

Informations et offres de soutien

Conseils en matière de concepts de protection

Limita aide les interlocuteurs et les responsables des associations et des organisations à développer des concepts de protection. L’offre propose des analyses des besoins, des workshops, des cercles de qualité ainsi que des conseils et des informations.

Modules de formation des moniteur·trice·s J+S

Le module de formation J+S «Engagé contre les agressions sexuelles» renforce les compétences des moniteur·trice·s J+S.

Brochures d’information

Swiss Olympic publie différentes brochures sur le thème des agressions sexuelles dans le milieu du sport.

Service d’assistance pour les animateur·trice·s

Pro Juventute propose un service d’assistance téléphonique pour les animatrices et les animateurs.

Service d'aide en cas de problèmes éthique

Avec INTEGRITY Swiss Olympic propose un service d'aide sûr en vue de révéler les abus éventuels et d'y remédier le plus rapidement possible.

Centres de conseil pour les personnes touchées et leurs proches

Les services aid-aux-victimes offrent des conseils aux enfants touchés et à leurs proches. 

International

Campagne du Conseil de l’Europe «start to talk»

Résultat de l’enquête «safe sport»

Matériel & Téléchargements

Protection de l’enfance Suisse met à votre disposition toutes les informations importantes et le matériel nécessaire sur ce thème. Nous nous tenons à votre entière disposition pour répondre à vos questions: info@kinderschutz.ch

Programmes de prévention et cours

Vous souhaitez aborder ce thème dans le cadre de votre quotidien professionnel? Nos programmes et cours qui ont fait leurs preuves sont disponibles ici. Nous restons à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire ou conseil individuel: info@kinderschutz.ch

L’engagement de Protection de l’enfance Suisse

Protection de l’enfance Suisse dénonce le non-respect des droits de l’enfant et exige l’application systématique de la CDE-ONU en Suisse. La fondation participe aux débats, s’engage activement en faveur de la protection des enfants et demande aux responsables politiques des structures adaptées aux enfants et aux familles.

Myriam Kleiner
Collaboratrice scientifique domaine Programmes
Téléphone +41 31 384 29 09
myriam.kleiner@kinderschutz.ch

Myriam Kleiner
shopping_cart
Voir le panier
0