keyboard_arrow_left Retour

No Hitting Day 2022

Malheureusement, la violence fait toujours partie du quotidien de nombreux enfants – en Suisse aussi.

Un enfant sur vingt subit régulièrement des châtiments corporels à la maison. Et même un enfant sur quatre est régulièrement victime de violence psychologique. L’étude concernant le « Comportement punitif des parents en Suisse » de l’Université de Fribourg l’atteste.

Le quotidien avec des enfants peut s’avérer fatigant dans de nombreuses situations. Ce sont des choses très différentes qui peuvent donner aux parents le sentiment d'être dépassés. Aux peurs et aux responsabilités que l’arrivée d’un enfant implique, viennent s’ajouter les nombreux conseils bien intentionnés de la société ainsi que les soucis et problèmes personnels.

Tôt ou tard, la plupart des parents arrivent à un point où ils n’en peuvent plus et où ils sont dépassés par les événements. Le surmenage provoque rapidement désorientation et frustration, ce qui peut déclencher ou augmenter la colère et l’agressivité envers l’enfant.

Il est important de bien connaître les alternatives possibles pour éviter de mettre une gifle ou de laisser exploser sa colère à ce moment-là. Compter jusqu’à dix ou prendre une minute pour soi ne sont que deux exemples pour calmer la situation. L’éducation constructive propose aux parents des solutions et des alternatives qui favorisent une éducation sans violence. Parce qu’il y a toujours une alternative à la violence !

Pour en savoir plus sur l’éducation constructive 

Pour trouver des alternatives à la violence 

  • Etude concernant le comportement punitif des parents en Suisse 2020 (en allemand)
    PDF 2,6 MB
  • Résumé Etude comportement punitif 2020
    PDF 0,2 MB
shopping_cart
Voir le panier
0