Points de vue et publications spécialisées

Protection de l’enfance Suisse publie sa propre documentation, des prises de position, des recommandations parlementaires, des réponses aux consultations ainsi que des rapports annuels et communiqués de presse. 

Session speciale avril 2016: Recommandations adressees au Parlement

Durant la session spéciale, le Conseil national s’occupera de la révision de la réglementation du Code civil concernant les droits et obligations d’aviser dans les cas de mise en danger du bien de l’enfant. L’uniformisation judicieuse et ciblée des droits et obligations d’aviser est au cœur du projet. En lisant les recommandations que nous adressons aux Conseillères et Conseiller nationaux, vous saurez pourquoi Protection de l’enfance Suisse soutient le projet 15.033 CC Protection de l’enfant.

Prise de position «Ancrer dans la législation une éducation exempte de violence!»

Ancrer dans la législation une éducation exempte de violence! Position, fondements et argumentation de Protection de l’enfance Suisse.

Réponse à la consultation «Programme de stabilisation de la Confédération 2017-2019»

Les mesures d’économie prévues par le programme de stabilisation 2017-2019 touchent aussi l’Office fédéral de la police: en ce qui concerne la lutte contre la pédocriminalité et la pornographie enfantine en particulier, il est prévu de réduire la coordination et de la focaliser sur quelques thèmes centraux. Ceci aurait des effets graves sur la protection des enfants contre les pratiques criminelles.

Session de printemps 2016: Recommandations adressées au Parlement

Durant la session de printemps 2016, les Chambres fédérales traitent de différents objets dont les implications sont particulièrement importantes pour les enfants et les jeunes. Protection de l’enfance Suisse a formulé des recommandations à l’attention des Parlementaires.

Réponse à la consultation «Loi fédérale sur l’amélioration de la protection des victimes de violence»

Protection de l’enfance Suisse soutient la révision de la Loi fédérale sur l’amélioration de la protection des victimes de violence proposée par le Conseil fédéral. Cette révision permet de réduire les obstacles procéduraux, de faciliter l’accès des personnes concernées aux instruments juridiques ; en outre, elle prend davantage en considération l’intérêt supérieur de l’enfant. Cette révision constitue un pas dans la bonne direction. L’objectif à long terme doit toutefois rester une nouvelle loi nationale sur la protection contre la violence afin de protéger de manière effective et efficace les personnes concernées.