Points de vue et publications spécialisées

Protection de l’enfance Suisse publie sa propre documentation, des prises de position, des recommandations parlementaires, des réponses aux consultations ainsi que des rapports annuels et communiqués de presse. 

Point de vue sur l’« Initiative pour l’autodétermination »

Les droits de l’enfant ne sont pas négociables. Protection de l’enfance rejette résolument l’initiative pour l’autodétermination.

Session d’automne 2018 : Recommandations adressées au Parlement

Au cours de cette session, le Conseil national traitera du projet de loi sur l’amélioration de la protection des victimes de violence (17.062). Diverses modifications apportées au Code civil (CC), au Code pénal (CP) et au Code pénal militaire (CPM) devraient permettre de mieux protéger les victimes de violence domestique et de harcèlement (stalking). Les enfants sont eux aussi toujours affectés par la violence domestique. C’est pourquoi l’intérêt supérieur de l’enfant doit être dans chaque cas une considération primordiale. Le projet du Conseil fédéral va dans le bon sens et renforce à divers titres le poids donné à l’intérêt supérieur de l’enfant. Protection de l’enfance Suisse note cependant certaines lacunes.  

Protection de l’enfance Suisse recommande au Conseil national d’entrer en matière sur cet objet et d’accepter le projet en y apportant les modification proposées pour améliorer la protection de l’enfant.

Nous vous remercions de bien vouloir tenir compte de nos recommandations et de vous engager ainsi activement en faveur de la protection des enfants affectés par la violence !

Statistiques nationales de la protection de l'enfant 2017

Nouvelle hausse des cas de mauvais traitements d’enfants enregistrés dans les cliniques pédiatriques suisses

En 2017, pour la 9ème année consécutive, le nombre d’enfants pris en charge dans les cliniques pédiatriques suisses, en ambulatoire ou stationnaire, suite à de mauvais traitements avérés ou suspectés, a été enregistré.

Session d'été 2018 : Recommandations adressées au Parlement

Durant cette session, le Conseil des Etats devra traiter du projet de loi fédérale sur l’amélioration de la protection des victimes de violence (17.062). Les modifications apportées au Code civil suisse (CC), au Code pénal (CP) et au Code pénal militaire (CPM) devraient permettre d’améliorer la protection des victimes de violence domestique et de harcèlement. La situation des enfants affectés de diverse manière par la violence domestique doit être au centre de l’attention. Le projet actuel va dans la bonne direction et consolide l’intérêt supérieur de l’enfant en de nombreux points. Protection de l’enfance Suisse met toutefois en évidence certaines lacunes. 

Infographie « Que faire en cas de harcèlement? »

Comment prévenir et résoudre le harcèlement ? Une infographie élaborée par Protection de l'enfance Suisse et Formation des Parents CH.