Février 2017

Session de printemps 2017: la ratification de la Convention d’Istanbul est un pas important dans la prévention de la violence!

Durant la Session de printemps, la ratification de la «Convention d’Istanbul» figure au programme du Conseil des Etats. En ratifiant cette convention, la Suisse manifeste sa volonté de continuer d’améliorer les efforts actuels pour prévenir et combattre la violence à l’encontre des femmes, des hommes et des enfants – en particulier dans le domaine de la violence domestique.

Le Parlement est également appelé à traiter différentes motions qui ont pour but de garantir à tous les enfants sur le territoire suisse – indépendamment de leurs origines et de leur statut social – la même protection, le même encadrement et le même droit à l’instruction et à la formation. La ratification de la Convention des droits de l’enfant (CDE) par la Suisse a tout juste 20 ans et il s’avère que les violations des droits de l’enfant concernent particulièrement souvent les enfants qui ont dû fuir loin de chez eux et qui entrent en Suisse seuls ou accompagnés de proches adultes.

Protection de l'enfance Suisse explique les droits de l’enfant au quotidien dans les Messages aux parents de Pro Juventute

Pour marquer la ratification de la Convention des droits de l’ONU (CDE) par la Suisse il y a 20 ans, les droits de l’enfant prennent une place plus importante dans les Messages aux parents de Pro Juventute: les articles rédigés par Protection de l’enfance Suisse à propos des droits de l’enfant établissent des liens avec la vie de tous les jours des enfants et des familles grâce à des exemples et des explications claires. La CDE formule des droits humains de caractère général comme le droit à l’éducation et à la santé mais aussi des droits spécifiques en rapport avec la protection, la participation et les soins particuliers dont doivent bénéficier les enfants. Pour les parents, les questions qui se posent sont nombreuses: quelle est l’importance des droits de l’enfant dans le quotidien de leurs enfants? Comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants à connaître leurs droits?