Informations pour les familles sur le thème de la violence

Les enfants touchés par la violence au sein du couple parental

Si un climat de peur, d’insécurité et de violence règne à la maison, tous les membres de la famille sont touchés. Les enfants en souffrent toujours, même lorsque la violence n’est pas dirigée volontairement contre eux mais se produit entre les adultes. Dans la situation actuelle liée à l’épidémie de coronavirus où la vie se déroule presque entièrement à domicile, il se peut que des tensions accrues se produisent. Plus que jamais, les parents doivent veiller sur leurs enfants et les protéger. Les enfants ont besoin de se sentir en sécurité et entourés. Les enfants qui sont touchés par la violence domestique ou en sont témoins sont de surcroît spoliés de ce sentiment de sécurité. Et comme les enfants sont dépendants de leurs parents, ils vivent la situation comme une grande menace. Ils se sentent démunis et, souvent, ils ne sont pas en mesure de se protéger eux-mêmes. Les enfants ont besoin d’un soutien pour changer la situation ou pour demander de l’aide. Les enfants ne sont jamais responsables de la violence entre leurs parents ; mais souvent, ils ne le savent pas. Notre tâche consiste à permettre aux enfants d’être simplement des enfants.

Les parents et les représentants légaux ne se rendent souvent pas compte de la détresse psychique des enfants dans de telles situations de violence. C’est ce que montre de manière poignante le film consacré à Cécile dans le dossier audiovisuel « Assez, stop ! ».

Développer ses points forts

Malgré des circonstances défavorables, certains enfants peuvent développer leurs capacités de résistance personnelles qu’on appelle aussi résilience. Un enfant doué d’une forte capacité de résilience peut, malgré tout, évoluer favorablement. Le développement de la résilience est lié aux ressources personnelles de l’enfant, à celles de la famille ainsi qu’à celles de son entourage social. La résilience peut être par exemple renforcée par la pratique d’un hobby ou par une personne de référence très proche. Nicola explique dans le film ce qui lui a donné la force nécessaire durant cette période difficile et ce qui l’a aidé.

Des moyens pour trouver de l’aide

Les enfants touchés par la violence au sein du couple parental peuvent demander de l’aide. Il y a par exemple le 147, la ligne téléphonique d’urgence pour les enfants et les adolescents. Ce service donne des conseils gratuitement 24 h sur 24 en respectant la confidentialité par téléphone, tchat et mail, même pendant l’épidémie de coronavirus : https://www.147.ch/fr/

Voir aussi : Courts-métrages sur les offres de soutien aux enfants exposés à la violence au sein du couple

Les parents et les représentants légaux trouveront aussi dans la brochure CompAct destinée aux parents (disponible en 13 langues différentes) des indications utiles sur les moyens de garder la tête froide, même dans des périodes et des situations compliquées : CompAct : Informations pour les parents.