Ancrer dans la législation une éducation exempte de violence !

La violence physique et psychologique envers les enfants fait encore partie de la vie quotidienne en Suisse.
mercredi, 2 février 2022

Un enfant sur vingt subit régulièrement des châtiments corporels à la maison. Et un enfant sur quatre est régulièrement victime de violence psychologique. Il est scientifiquement prouvé que la violence dans l’éducation n’a que des conséquences négatives et parfois durables pour les enfants concernés.
L’article 19 de la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant exige de protéger les enfants contre toutes les formes de violence. La Suisse a ratifié la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant, mais la protection légale contre la violence n’est pas complète. Il est grand temps que les enfants en Suisse puissent bénéficier pleinement de cette protection. La voie à suivre est d’inscrire le droit à une éducation non violente dans le Code civil, puisque cela montrerait clairement que toute violence comme moyen d’éducation est injustifiable.


Parallèlement à l’ancrage du droit à une éducation non violente, il faut des campagnes de sensibilisation financées par l’État, qui attirent l’attention des parents sur ce droit de l’enfant et leur montrent des alternatives.

shopping_cart
Voir le panier
0